19/02/2018

L’estomac en « fer » d’un patient indien

 

C’est une incroyable découverte. Une véritable caverne d’Ali-Baba, que des médecins indiens ont découvert en opérant un patient. Le jeune homme de 35 ans, n’a pas un estomac en béton, mais en fer. Car lors de son opération, les chirurgiens sont ressortis avec près de 7 Kg d’objets métalliques et autres, de son estomac. 

Douleurs intestinales

Son arrivée dans cet hôpital de Madya Pradesh fait suite à des plaintes de douleurs abdominales. Cela faisait trois mois, selon ses proches qu’il souffrait. Après la prescription d’une endoscopie, technique chirurgicale consistant à introduire dans l’organisme une mini-caméra, les chirurgiens ont été incroyablement surpris.

Quincaillerie ou estomac ?

C’est une petite fortune qui a été découverte dans le ventre du jeune homme. Plus de 200 pièces de monnaies (263 exactement qui lui étaient à chaque fois remises par ses clients, étant donné qu’il était conducteur de Richshaw) ; une centaine de clous ; des lames de rasoirs ainsi que des morceaux de verres. Le Dr Priyank Sharma qui a conduit cette opération a avoué que cette découverte est la toute première de sa carrière. Avant de confirmer avoir été choqué de faire une telle découverte de clous, de boulons, de clous dans un estomac.

Une chance que cette opération ait eu lieu. Car les chirurgiens ont fait aussi le constat de la perforation de son estomac. Le patient manifestait déjà des complications de l’ingurgitation de toute cette quincaillerie (saignements, hémorragie interne).

Dépression et troubles alimentaires

Son comportement alimentaire dangereux et suicidaire s’est expliqué par un état de dépression. Il s’agit en réalité d’un état fréquent aussi bien chez certains patients obèses que chez d’autres anorexiques. La dépression peut justement entraîner différent comportements alimentaires telle que la boulimie et l’anorexie mentale. C’est pourquoi il est le plus souvent conseillé avant et même après une intervention de la chirurgie bariatrique comme l’anneau gastrique ou la sleeve gastrectomie, de consulter un psychologue et un nutritionniste.